05 , 06 , 07 nov. 2021

Forum des images, à Paris

Mohamed Ouzine arrive au cinéma par la photographie. Il consacre ses premiers films à des sujets sociologiques : la relation entre trois femmes incarcérées dans Une heure seulement (2000), une communauté évangélique tzigane dans Caravane (2002). Il s’interroge ensuite sur ses origines, notamment dans un essai, Lieu commun (2007), dans l’écriture d’une fiction, La Guerre de Tarik, et dans le documentaire Samir dans la poussière (2015).